Site Web Visuels

Smart city, le futur de la ville intelligente

Connecté| intelligente| technologie

Plus respectueux de l’environnement, plus connecté, plus humain, le concept de Smart City s’est fortement développé en France depuis quelques années dans les grandes métropoles, au point de sembler devenir l’objectif ultime de toute collectivité. Aujourd’hui, ce modèle est au cœur des activités de C2S.

L’idée d’une « ville intelligente » demeure pourtant floue. L’imaginaire collectif nous laisserait penser qu’installer des hotspots wifi ou construire un écoquartier suffirait pour transformer une ville en Smart City. Mais la définition n’est pas aussi simple, et la portée beaucoup plus large.

Les actions de type Smart City se caractérisent par la proposition de solutions technologiques ; et ce, dans l’objectif d’améliorer la qualité de vie des citoyens et l’efficacité des services de la ville. La Smart City est donc plus une démarche qu’une fin en soi. Donner de l’intelligence à ses outils offre des opportunités d’observation, de compréhension et d’innovation, au-delà de la portée purement opérationnelle.

Découvrez les grandes thématiques de la Smart City, et comment C2S s’y inscrit grâce à son expertise.

Site Web Visuels (1)

Une initiative bénéfique, tant pour les habitants que pour la ville

 

Une ville plus efficace d’un point de vue opérationnel

Une collectivité trouve de nombreux avantages en devenant une Smart City. Le premier, le plus évident, reste la diminution des coûts engendrés par la mise en place des services publics.

Réduction de charges, automatisation des tâches, simplification des processus… les technologies permettent une meilleure vision et donc une gestion plus intelligente des services.

La gestion des ressources (électricité, eau…) en est le meilleur exemple. Le suivi d’un réseau préalablement agrémenté de capteurs assure entre autres, de détecter une éventuelle surconsommation et d’en déterminer l’origine pour ensuite agir en conséquence. On y voit alors un double avantage : l’économie de budget et la réduction de l’impact sur l’environnement.

Dans la suite logique, la numérisation simplifie les échanges entre les différents services publics. Plus fluides et mieux connectés, les processus de la ville sont simplifiés pour une meilleure productivité.

Une meilleure compréhension des besoins des habitants

Dans son essence, le devoir d’une Smart City est d’être consciente des exigences de ses habitants et capable d’agir à l’aide de moyens adaptés et mesurés. Ils sont le sujet central de cette démarche, il faut donc que les innovations créées correspondent à leurs attentes. Et à notre époque, ces besoins gravitent autour d’une ville inscrite dans le développement durable, offrant une meilleure qualité de vie, ainsi que des services intuitifs pour ses usagers.

Aujourd’hui incontournable, la question de l’environnement est indissociable du concept de Smart City. Au-delà d’une consommation plus intelligente et responsable, les différentes démarches visent à réduire la pollution extérieure. Pour cela, plusieurs solutions ont déjà été trouvées.

La mesure de la qualité de l’air par exemple, permet de détecter les hausses anormales de particules polluantes. Il est alors possible d’y résoudre, entre autres par la modification de la circulation. Il en va de même pour les hausses de température, pour la pollution sonore etc.

Une Smart City, c’est aussi une ville plus ergonomique et intuitive pour ses habitants. Les technologies disponibles rendent possibles un meilleur dialogue entre les services publics et les usagers, notamment dans le cadre de l’administration, un domaine fortement impacté par le numérique.

Dématérialisation et automatisation en sont les maitres mots.

Comment fonctionne une Smart City ?

Le fonctionnement technique d’une Smart City est simple dans l’idée, mais diffère complètement de l’organisation d’une ville classique.

Là où les différents métiers d’une ville sont cloisonnés, indépendants et sans relations directes, une ville intelligente les centralise autour d’un même socle technique. Une application commune chapeaute l’ensemble de ces services qui se voient réunis et interconnectés. Du réseau d’énergie à celui des transports, en passant par l’administration ou encore la sécurité, tous sont désormais sous le contrôle d’un même centre de commandement. Cette nouvelle organisation offre de nombreux avantages, avec dans un premier temps, une meilleure circulation des informations entre les services et une réactivité plus immédiate face aux incidents signalés sur l’ensemble du territoire.

Nous l’avons évoqué précédemment, la mise en place d’une Smart City repose en partie sur l’installation de capteurs. Caméras, détecteurs de chaleur ou de CO2, trafic routier, contrôle des équipements… ils peuvent prendre de multiples formes pour suivre et collecter la masse d’informations émergeant de la ville.

Au-delà de la simple supervision, ces capteurs sont essentiels à la stratégie d’innovation d’une collectivité. L’ensemble des données collectées sont stockées pour être traitées et en découler des pistes d’amélioration.  Cette masse de donnée est donc d’une grande valeur si la ville cherche à se développer et proposer des services toujours plus performants. C’est ce que nous pouvons observer dans le cas d’OnDijon et de son « Data Challenge ».

Un exemple concret avec les data challenges d’Ondijon

Fruit d’un partenariat entre la métropole de Dijon, Bouygues Energie et C2S, ce projet de « métropole du futur » a fait de l’agglomération dijonnaise le premier territoire connecté de France.

De ce projet est née l’idée du Data Challenge. L’objectif de ce programme : accélérer l’émergence de nouvelles solutions. Afin de valoriser l’open data générée par l’ensemble des 23 communes du territoire ainsi connectées, Dijon a eu l’idée de mettre ces données à la disposition des start-ups afin d’imaginer, avec les elles, les solutions de demain.

Le territoire devient ainsi un véritable terrain d’expérimentation pour les start-ups qui contribuent à l’amélioration du territoire dijonnais.

Les enjeux de la sécurité des citoyens et de leurs données

 Nous l’avons vu, la mise en place d’une Smart City est un formidable moyen pour améliorer les performances d’une ville et la vie de ses habitants. Pourtant, une méfiance peut persister chez une partie de la population ; qui peut s’expliquer par les sujets sensibles qu’elle englobe ; la sécurité et la collecte de données en tête.

La culture populaire nous a habitué à percevoir ce rapport entre numérique et société comme dangereux, Black Mirror et Minority Report pour ne citer que les exemples les plus célèbres. Lorsque l’on entend « sécurité » on entend « contrôle », et lorsque l’on entend « data » on entend « atteinte à la vie privée ». Les administrés peuvent rapidement craindre pour leurs libertés individuelles.

Pourtant, ces notions ne sont pas incompatibles : le respect de la vie privée est une valeur essentielle au concept de Smart City, fondamentalement inscrit dans le développement durable.

La prolifération de certains types de capteurs comme les caméras de surveillance inquiète, car un parallèle est rapidement fait avec les politiques d’usage de certains pays plus autoritaires. On ne veut pas être contrôlés.

La juridiction française est sensible à cet enjeu, et c’est pour cela que l’utilisation des caméras sur notre territoire est bien différente de celle de pays comme la Chine. Or, ces dérives existent, mais bien loin de l’Hexagone.

Mais la méfiance des habitants s’explique avant tout par leur non-compréhension du fonctionnement et de la portée de la Smart City qu’ils doivent pourtant côtoyer. Sa mise en place doit donc s’accompagner d’un travail de pédagogie à l’égard de ses administrés, afin de montrer que l’éthique est une notion au cœur des enjeux de la Smart City. Mieux : la Smart City intègre le citoyen dans son système et en fait un acteur à part entière de son bon fonctionnement. Il contribue en effet au bon déroulement des différents services publics, via l’intermédiaire d’applications.

Vous avez avec vous toutes les clés pour comprendre ce qu’est la Smart City et le rôle que joue C2S dans la création des métropoles de demain. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre article sur une de nos expertises : le Smart Building, une composante essentielle de la démarche Smart City.

Joseph Lorgeoux, Chargé de Communication et Marketing

Vous avez trouvé cet article intéressant ? Partagez le sur vos réseaux sociaux !

Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter